Immobilier : ce qui change en 2024

Partager sur :
Immobilier : ce qui change en 2024

Un PTZ prolongé et modifié en 2024

Le prêt à taux zéro (PTZ) est prolongé jusqu’au 31 décembre 2027 alors qu’il devait prendre fin en décembre 2023. 

En janvier 2024, les conditions d’octroi et le montant maximum du prêt à taux zéro (PTZ) évoluent.
•    La grille des revenus qui permet d’avoir accès au PTZ est revue à la hausse. Le PTZ sera désormais accessible aux profils gagnant jusqu’à 4 500 € par mois, contre 2 500 euros jusqu’en décembre 2023.
•    Le montant maximum du PTZ est également est revu à la hausse, passant de 80 000 euros à 100 000 euros.
•    Le dispositif est par ailleurs recentré sur l’acquisition de logements neufs en zone tendue ou de logements anciens avec travaux en zone détendue.  
•    Par contre, il ne sera plus possible d’obtenir d’en bénéficier pour la construction d’une maison individuelle.

Pour en savoir plus, cliquez ici


En 2024, MaPrimeRénov' change et les aides vont augmenter 

En 2024, pour bénéficier de MaPrimeRénov’, les propriétaires de passoires thermiques devront effectuer au moins 2 chantiers de rénovation énergétique.
De plus, les travaux entrepris devront permettre d’améliorer le DPE d’au moins 2 classes. 
Le plafond de prise en charge des travaux sera également porté à 70 000 € (contre 35 000 € en 2023) pour les rénovations les plus performantes. 
Les ménages modestes et intermédiaires pourront également profiter d’une aide doublée, passant de 1 000 à 2 000 €, pour l’installation de pompes à chaleur air/eau et géothermiques. 

Les travaux permettant d’améliorer le confort d’été (pompes à chaleur air/air, brasseurs d’air…) deviendront également éligibles à MaPrimeRenov’. Pour en savoir plus sur MaPrimeRénov’, cliquez ici

Le recours à Mon Accompagnateur Rénov' devient obligatoire pour bénéficier de MaPrimeRénov’ dans le cadre d'une rénovation globale. Pour en savoir plus sur Mon Accompagnateur Rénov’, cliquez ici


Un DPE obligatoire pour les copropriétés de plus de 200 lots

Depuis le 1er janvier 2024, les immeubles de plus de 200 lots (dont le permis de construire est antérieur à 2013) sont obligés de réaliser un diagnostic de performance énergétique (DPE), à l’échelle du bâtiment entier.
Le DPE collectif permet d’évaluer la consommation d’énergie de tout le bâtiment, parties communes incluses. 
A partir du 1er janvier 2025, cette obligation concernera aussi les copropriétés de 50 à 200 lots. Début 2026, cela concernera les petites copropriétés de moins de 50 lots.


Prolongation du dispositif Denormandie jusqu’à fin 2026

Le régime Denormandie est prorogé jusqu’à fin 2026. Pour rappel, Le dispositif « Denormandie » est une aide fiscale accordée dans le cadre d'un investissement locatif. Il est destiné à encourager la rénovation de logements anciens. 
Pour en savoir plus, cliquez ici

Le dispositif Pinel s’arrête le 31 décembre 2024.

En 2024, les avantages fiscaux de cette année diminuent.  En effet, l’avantage fiscal passe à 9 % pour une location sur 6 ans, à 12 % pour une location sur 9 ans et à 14 % pour un engagement sur 12 ans. 
Mais le dispositif à taux plein, baptisé "Pinel +", est maintenu inchangé jusqu’au 31 décembre 2024 pour les logements situés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) ou qui répondent à des critères de qualité d’usage et de performances énergétiques et environnementales.
Il est donc encore possible de bénéficier de la réduction d’impôt, selon l’engagement de location, de 12 % sur 6 ans, 18 % sur 9 ans et 21 % sur 12 ans. Pour en savoir plus, cliquez ici

Une nouvelle aide : MaPrimeAdapt’

Depuis le 1er janvier 2024, une nouvelle aide permet de financer 50 % à 70 % (selon les revenus) des travaux d’adaptation du logement pour les personnes âgées et celles en situation de handicap. 
Cette aide a été créée dans le but de permettre l’adaptation des logements au vieillissement des personnes.
Pour en savoir plus, cliquez ici